Claude Bolduc

Sa biographie
Né à Québec en 1960, Claude Bolduc a été un enfant passionné par les romans de fantastique et d'épouvante, surtout les auteurs belges dans la collection Marabout distribuée alors au Québec. Il s'est mis tard à l'écriture et ne publia sa première nouvelle qu'à près de 30 ans, dans un fanzine.

Claude Bolduc est avant tout un nouvelliste, aimant écrire deux genres d'histoires, des nouvelles qui font rire, et d'autres qui font peur, les seules à être éditées. Comme il le constate lui-même : "Voilà qui tombe bien, car le fantastique se prête merveilleusement au texte court. En outre, les grands classiques du genre, ceux qui ont survécu au passage du temps, ne sont-ils pas majoritairement des nouvelles? Quel paradis, la nouvelle! On s'y amuse, on y soupèse le moindre mot, on s'adonne à de petits exercices de narration, on s'arrange pour surprendre son lecteur (se payer sa tête? peut-être; la morale de l'histoire ne le dit pas)".Ce qui explique, dans certaines de ses nouvelles, l'humour grinçant et aux situations loufoques ou absurdes qu'il prend plaisir à imaginer.

Il écrit également des romans pour adolescents, fantastique et épouvante dont les jeunes sont friands : "L'univers fantastique est infini et chacun a l'occasion d'y trouver ce qu'il cherche. J'ai de tout temps affiché un penchant immodéré pour un fantastique résolument orienté vers l'émotion forte, qu'elle soit angoisse, peur, épouvante. De mon point de vue, le fantastique est une littérature d'émotions dans laquelle le lecteur doit partager ce que ressentent les personnages. Il faut que le courant passe."

Depuis quelque temps, il signe des oeuvres avec Serena Gentihomme.

Claude Bolduc a été l'un des trois finalistes à l'édition 2003 du Grand Prix de la science-fiction et du fantastique québécois.

Le Grand Prix couronne la production d'un écrivain au cours d'une année, qu'il s'agisse de romans, de recueils ou de nouvelles publiées dans des anthologies ou des revues. Bolduc a été classé 2ème.

En 2002, Claude Bolduc a publié :

- Petites danses de Macabré (collectif, direction), Éditions Vents d'Ouest.

- Le Maître de tous les Maîtres (roman jeunesse), Éditions Vents d'Ouest.

- Toujours plus bas , nouvelle, dans l'anthologie Noires S¤urs, Paris, éditions de L'¤il du Sphinx.

- Ta gueule, Fritz!, nouvelle, dans l'anthologie Rêves d'Ulthar, Paris, éditions de L'¤il du Sphinx.

- ╬illades, nouvelle, dans Solaris n° 140.

- Livraison exceptionnelle, nouvelle en collaboration avec Serena Gentilhomme, dans Solaris n° 142.

- Nocturne, nouvelle, dans Khimaira n° 13 (Belgique).

L'indispensable :

"On retiendra surtout le récit qui donne son nom au titre du recueil, Les yeux troubles, récit particulièrement bien construit. Le lecteur, amateur de fantastique, habitué des bouquinistes, y pénètre sans difficulté, s'y noie presque par identification au malheureux héros de l'histoire. L'effet qui résulte de cette identification accroît de façon extraordinaire le fantastique attendu. L'auteur joue admirablement bien (et avec même quelque humour!) de la distance réel/fiction qu'entraîne le thème du paranormal dans le genre fantastique. Claude Bolduc a du talent. Beaucoup de talent, à nous faire frémir de plaisir et d'horreur. Un auteur à suivre! "

Christophe Van De Ponseele, Khimaira., nouvelle dans le #13.

"Son talent consiste à entraîner le lecteur vers les abîmes de l'épouvante (...). Il le fait avec un réel talent d'auteur classique, qui soigne la structure des textes, joue savamment du suspense distillé à petites doses désagréables, tisse des récits à partir d'un imaginaire débridé mais exigeant, et sait parfaitement adapter le vocabulaire et le ton d'un texte à son contenu (...).

Maniant la plume avec une noire sobriété empreinte de tendresse pour des personnages toujours crédibles, Claude Bolduc use d'une écriture distante, à la fois dépouillée et chaleureuse, qui insuffle au genre de l'épouvante et du fantastique de nouvelles lettres de noblesse. "

Gabrielle Lavallée, Le Quotidien Jurassien (Suisse)

Ma note de lecture : Claude Bolduc

Claude Bolduc vous offre une nouvelle : Harmonie.

Ses livres

Les commentaires sont de l'auteur.

 

Visages de l'après-vie

recueil, microédition

Éditions de l'A Venir,

Brompton, 1992.

Dans la maison de Müller

roman fantastique jeunesse

Médiaspaul, Jeunesse-Pop

Montréal, 1995.

Lorsque Jean, alias le Furet, s'empare d'un étrange petit masque, un soir qu'il rôde près de chez Muller, il ne se doute pas que ce geste va le propulser dans la plus abominable des aventures. Car ce masque est très important pour Müller, un homme traqué par un ennemi invisible qui cherchera à s'en prendre à Furet et à ses compagnons. On entre facilement dans la maison de Müller... mais peut-on en sortir?

La Clairière Bouchard

roman fantastique jeunesse

Vents d'Ouest, Ado

Hull, 1996, 152 pages.

Quand on quitte la grande ville pour vivre dans un petit village, on ne sait jamais ce qui peut se produire. La campagne peut réserver d'horribles surprises. Surtout quand la famille Bouchard y a déjà vécu. C'est ce qui arrive à Marc, villageois depuis peu. Sa nouvelle copine, Aline, remarque des changements dans le comportement de celui-ci. Elle découvre que son ami subit l'influence d'esprits qui ont jadis fait régner la terreur dans le village. Pourquoi Marc? Pourquoi maintenant, alors que le dernier des Bouchard est mort depuis plus de soixante-dix ans? Que faire contre cet obscur danger surgi du passé qui menace le village?

Aline est prête à tout pour libérer Marc de cette maléfique emprise et sauver son village.

Le Maître des goules

roman fantastique jeunesse

Vents d'Ouest, Ado

Hull, 1997, 1998, 170 pages

Un soir d'Halloween, dans les rues de Hull, le destin s'est mis en travers du chemin d'Alain. Ce soir-là, il s'est trouvé au mauvais endroit, au mauvais moment. En décidant de suivre et d'épier un clochard, Alain venait de faire son premier pas vers un monde sombre et inquiétant, peuplé d'êtres de cauchemar, où des Maîtres quasi immortels s'affrontent sans relâche pour acquérir puissance et territoire. Un monde où Alain n'est plus qu'un misérable pion, un pantin, un objet.

Surtout lorsqu'il se retrouve dans la zone d'influence de la belle et redoutable Sirconia...

La Main de Sirconia

roman fantastique jeunesse

Vents d'Ouest, Ado

Hull, 1999, 176 pages.

[suite du précédent]

Voici un an, Alain a fui le monde du Dessous, cet endroit de cauchemar oû des Maîtres aux pouvoirs prodigieux s'affrontent avec leurs armées de goules. Devenu un être renfermé, seule Sylvie, une séduisante étudiante en cinéma, parvient à le sortir de sa coquille.

Une série de meurtres ébranle soudain la ville de Hull, puis Christian, l'ami d'Alain, disparaît, de même que la belle Sylvie. Finalement, un être monstrueux enlève Alain et l'emporte à nouveau vers ce monde souterrain, oû s'engage alors une quête dont le gagnant pourra renverser l'ordre des mondes et plonger l'humanité dans un chaos absolu. À qui la main de Sirconia, ce talisman aux pouvoirs inimaginables? Un retour angoissant dans l'univers du roman Le Maître des Goules.

Les Yeux troubles

et autres contes de la lune noire

nouvelles d'épouvante pour adultes

Vents d'Ouest, Rafales

Hull, 1998, 180 pages.

note de lecture

Contient :

Dernière balade au clair de lune (1993) - Rouge (1993) - Les Yeux troubles (1994) - Julie (1996) - Le Déterminateur (1996) - Dis-moi que tu m'aimes (1997) - L'Araignée dans le plafond (1997) - L'Heure de bébé (1999)

Lorsque s'abat la nuit sur l'âme humaine, nul n'est plus tout à fait ce qu'il était ni ce qu'il croyait être. Victime ou bourreau, chacun possède en soi le germe du mal, prêt à jaillir et à se répandre de par le monde.

Quant un petit garçon possède une personnalité plus complexe que lui-même ne le croit, quand le plus pur et dur des machos part en chasse, quand un esprit malade effectue une rencontre singulière, quand c'est la société elle-même qui prend les grands moyens pour assurer sa survie, c'est que le Mal, à travers les gens, foisonne. Mais le sens du mot mal est-il bien universel?

À lire à la chandelle, aux abords d'un cimetière, sous le regard blême de la lune.

La Porte du froid

roman fantastique jeunesse

Médiaspaul, Jeunesse-Pop

Montréal, 1998, 128 pages

note de lecture

Denis s'est enfui avec la motoneige familiale et du bagage pour une semaine.

L'endroit tout désigné pour passer cette semaine de liberté, souvenir à la fois paradisiaque et vague dans son esprit: le chalet d'oncle Eugène. L'expédition tourne à la catastrophe quand son compagnon plonge dans une rivière avec sa motoneige. C'est dans un triste état qu'ils parviennent au chalet, où des étrangers arrivent en succession et disent tous se trouver chez leur oncle Eugène.

Quand ce mystère est enfin résolu, la catastrophe tourne au cauchemar.

Péchés mignons

nouvelles jeunesse

Vents d'Ouest, Ado

Hull, 2000, 142 pages

 

Contient : Le Grand Tripoteur - Chasse à l'âme - Privilèges - Les Grands Préparatifs - À tout péché opus 2 - In vino mendacium - Menus travaux chez la famille Brodeur

Tout le monde a son petit travers caché, n'est-ce pas? Vous savez, ce défaut dans la cuirasse que l'on voudrait bien dissimuler mais qui finit toujours par ressortir, et pas nécessairement au bon moment. On impose les nôtres aux gens, et on subit ceux des autres. Que voulez-vous, ils font partie de la vie. Mais saviez-vous que, au terme de notre vie, une fois entrepris notre grand voyage vers l'Au-Delà, on n'est pas encore sorti du bois? Là aussi, certains ont des manies désagréables. Au fait, qu'en est-il de cet Au-Delà? Y a-t-il vraiment une lumière au bout du tunnel? Et si la lumière grille, que fait lâme du défunt? Aller au ciel, c' est bien, mais est-ce que c'est loin? L'enfer peut-il être personnalisé? Huit nouvelles. Humour, fantastique et absurde.

Le Maître de tous les Maîtres

roman fantastique jeunesse

Hull, Vents d'Ouest Ado 2002.

 

La suite de Le Maître des goules et La Main de Sirconia.

Collectifs.

Sourires

(microédition), Éditions de l'A Venir,

Brompton, 1994, 112 pages

nouvelle de Claude Bolduc : Celui qui finit dans l'ombre

+ textes de: Natasha Beaulieu, Michel Bélil, Joël Champetier,

Christian Martin, Michel Martin, Richard Poulin et Marc Vaillancourt.

Sourire en coin ou sourire "malin", hilarité sans "fin", ironie et "venin", Sourires d'ailleurs et sourires de demain, Prenez ce qui vous convient.

La Maison douleur

et autres histoires de peur

Vents d'Ouest, Ado

Hull, 1996, 176 pages

nouvelle de Claude Bolduc : Le lapin

+ textes de Alain Bergeron, Joël Champetier,

Michel Lavoie, Francine Pelletier, Daniel Sernine.

Avez-vous déjà connu la peur? Non, pas vraiment, pensez-vous. Vous ne frissonnez plus, même à 30 degrés sous zéro. Vous vous figurez avoir la couenne dure, n'est-ce pas? Eh bien! détrompez-vous, car ce collectif de nouvelles d'horreur vous en fera voir de toutes les couleurs! Vous comprendrez alors qu'on ne frissonne vraiment qu'en enfer.

Coeurs fragiles s'abstenir absolument!

Claude Bolduc m'a envoyé ce commentaire à propos de ce recueil : " La couverture que tu as utilisée pour le collectif La Maison douleur a soulevé à l'époque un tollé chez les auteurs au sommaire. Le livre n'a guère circulé dans les bibliothèques scolaires parce qu'il s'agit d'une couverture trop sanglante et de mauvais goût pour s'adresser aux jeunes (couverture commandée par l'éditeur de l'époque. Le passage litigieux consiste en un bébé cloué sur un mur). Vents d'Ouest a donc profité d'une réimpression en 2000 (l'ancien éditeur n'était plus là) pour demander à l'artiste de modifier la couverture. Pas besoin de te dire que les auteurs étaient heureux (et l'anthologiste aussi). (avril 2002)

Petites cruautés

Vents d'Ouest, Ado

Hull, 1999, 132 pages.

nouvelle de Claude Bolduc : Les Joyeux Compagnons

+ textes de Michel Grenier, Sylvain Meunier,

Jean Pettigrew, Guy Sirois

Etes-vous de ceux qui croient que la vie est cruelle à leur égard? N'y a-t-il pas toujours quelque chose qui va de travers dans une journée? Avez-vous constamment l'impression que les gens rient de vous dès que vous avez le dos tourné?

C'est de la cruauté, tout ça. Quand elle nous attaque, la cruauté finit par prendre plus d'importance que le reste de notre vie. On ne voit plus qu'elle, on ne pense plus qu'aux côtés sombres de l'existence, aux malchances, aux machinations, aux situations embarrassantes, et pendant ce temps, on ne voit plus les petits riens qui font que la vie est exaltante. Ma foi, si aujourd'hui vos pensées sont aussi sombres, je veux bien m'improviser docteur de l'âme.

Aidé en cela par mes inestimables collaborateurs, je vais vous montrer que vos vies sont épatantes, si on les compare à celles de gens qui ont vraiment croisé la cruauté sur leur chemin.

Cruellement vôtre

Ses nouvelles.

La production de nouvelles de Claude Bolduc est abondante. Près de 80 références sur son site

http://claudebolduc.tripod.com

Voici la liste de celles qui ont été publiées en collectif :

L'Enfer mauve et Chambre de rêve dans Contes et nouvelles de l'Outaouais québécois (dir. S-A Boulais), Éditions du Vermillon, Ottawa, 1991, 180 pages.

Le Poteau rose , dans La Crise! Quelles crises? (dir. M-R Lafond), Éditions Vents d'Ouest, Rafales , 1994, 288 pages.

Bienvenue au 409 , dans Jeux d'adresses (dir. J. Huard, M-R Lafond, F-X Simard), Éditions Vents d'Ouest, Rafales , 1996, 222 pages.

Le Lapin , dans La Maison douleur et autres histoires de peur (dir. C. Bolduc), Éditions Vents d'Ouest, Ado #2, 1996.

Nocturne hulloise , dans Frontières vagabondes (dir. P. Bernier), Éditions Vents d'Ouest, Rafales , 1996, 338 pages.

Splendeurs , dans Ah! aimer... (dir. M. Lavoie), Éditions Vents d'Ouest, coll. Ado #12, 1997, 144 pages.

Coup de tête, dans Amitié, dites-vous? (dir. M. Lavoie), Éditions Vents d'Ouest, Ado #20, 1998, 114 pages.

Les Joyeux Compagnons , dans Petites cruautés (dir. C. Bolduc), Vents d'Ouest, Ado #23, 1999, 132 pages.

Harmonie , dans L'Année1997 de la science-fiction et du fantastique québécois (dir. C. Janelle, J. Pettigrew). Éditions Alire, Québec, 1999.

Communion , dans De minuit à minuit (dir. Daniel Conrad), Éditions Fleuve Noir, Paris, mai 2000.

Vieilles peaux , dans Solaris #135 et Forces obscures 3, éditions Naturellement, Givors (France), 2000.

Mezcal et Ton jus savoureux, dans Rêves d'absinthe, éditions de L'Oeil du Sphynx, 2000.

Livraison exceptionnelle (avec Serena Gentilhomme), dans Solaris #142, été 2002.

Ta gueule, Fritz! , dans Rêves d'Ulthar

Toujours plus bas (note de lecture) dans Noires soeurs, anthologie dirigée par Serena Gentilhomme , éditions de L'Oeil du Sphynx, 2002.

Une nouvelle noire dans Alibis no 3, la revue de polar québécoise (soeur jumelle de Solaris). Bolduc n'a pas l'habitude d'écrire du policier, mais la nouvelle noire, selon lui, fait appel aux mêmes mécanismes et au même genre de "mise en place" que le fantastique : "Alors je n'ai pas éprouvé de problème. Je me suis même amusé pour cette première".

Ses anthologies.

Petites Danses de Macabré

13 tableaux pour adultes

Hull, Vents d'Ouest, Rafales

200 pages, 2002.

note de lecture

Macabre╔ Un mot qui éveille des images, quelque chose de la nuit, quelque chose de la mort - quelque chose d'Edgar Poe, dans mon cas. À lui seul, «macabre» génère de l'atmosphère, il enflamme l'imagination de l'écrivain, quelle que soit sa spécialité.

Les écrivains en ont beaucoup à dire à ce sujet, et c'est pourquoi j'ai invité des auteurs de toutes tendances et de tous horizons à nous illustrer la mort. Québécois, Belges ou Français, certains sont praticiens du genre fantastique, d'autres sont poètes, conteurs, historiens, romanciers, nouvellistes, toutes plumes susceptibles de poser un regard différent sur le moment de notre vie dont on se préoccupe le plus.Acceptez ces quelques fleurs noires pour vos nuits blanches. Elles vous sont offertes par Natasha Beaulieu, Pierre Bernier, Stéphane-Albert Boulais, Gaston Compère, Anne Duguël, Serena Gentilhomme, Jean-Luc Geoffroy, Guy Jean, Paul Mathieu, Raymond Ouimet, Jean Pettigrew, Jean-François Somain, ainsi que par moi-même.

Un numéro de fanzine PrésenTEMPsion, de Christian Martin consacré à Claude Bolduc

"Pourquoi un spécial sur un jeune auteur presqu'inconnu? me demanderez-vous. Pour qu'il ne le soit plus! serais-je tenté de vous répondre. Claude Bolduc est un véritable auteur, s'atreignant chaque jour au pénible plaisir de la création. Et sa production le prouve! En fait, ma principale motivation pour consacrer tout un numéro à Claude Bolduc est que je crois en lui et en son talent!"

Au sommaire de ce numéro publié il y a une dizaine d'années, on peut lire les nouvelles Coup de tête et Sous influence, ainsi qu'un article de Pierre D. Lacroix Claude Bolduc, sam branche et une entrevue avec l'auteur, réalisée par Christian Martin.

 

.. général

mes dossiers sur les auteurs

 

. . .. . .. . . .